dimanche 28 août 2011

Article indisponible

Nous avons supprimé cette communauté à la suite d'une demande légale. Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre connaissance de cette réclamation à l'adresse suivante : LumenDatabase.org.

jeudi 25 août 2011

Crime en bande organisée au TGI de Meaux (77)

TROYES, le 20 août 2011


Karine DELVALE
XXX axxxxx xxxxx xxxxxxxxxxx
10000 TROYES

Monsieur le Président
Conseil Supérieur de la Magistrature
20 avenue Ségur
75007 PARIS


Lettre ouverte recommandée avec AR 

Monsieur le Président,

Concernant une affaire de viols sur mineurs, je viens ici déposer deux plaintes :

La première à l’encontre de Monsieur , Président du T.GI de Meaux et de Madame Aude MOREL, juge des enfants.

Jean-Michel Malatrasi, président du tribunal de grande instance de Meaux (77) ...



La deuxième, à l’encontre de Monsieur Christian GIRARD procureur de MEAUX (77) au titre de l’article 43 de l’ordonnance du 22 décembre 1958 portant Loi organique relative au statut de la magistrature qui dispose comme suit : " tout manquement par un magistrat aux devoirs de son état, à l’honneur, à la délicatesse ou à la dignité, constitue une faute disciplinaire " ; et précise que "toute violation grave et délibérée par un magistrat d’une règle de procédure constituant une garantie essentielle des droits des parties, constatée par une décision de justice devenue définitive " constitue un manquement au devoir de l’état du magistrat.

Monsieur le Premier Président , malgré les signalements de dysfonctionnements dans les décisions de la juge Aude MOREL, n’a pas jugé utile d’intervenir.

Jean-Michel Malatrasi, président du tribunal de grande instance deMeaux (77)...

Pire puisque j’ai été radicalement sanctionnée dans la mesure où les seules visites médiatisées qui m’étaient attribuées dans le jugement du 10 décembre 2010, m’ont été refusées dans les faits.

Je n’ai plus aucun contact avec mon fils Sxxxx BEYER-DELVALÉ à quelque niveau que ce soit depuis décembre 2010.

Je suis par ailleurs convoquée devant le JAF du Parquet de Meaux , aux seules fins de me retirer définitivement mon autorité parentale.


Pour ce qui concerne ma plainte contre Christian GIRARD procureur de MEAUX (77) :

En effet, suite à la communication du dossier en date du 19 août 2011, je vous fais parvenir les pièces ci-jointes.

Vous relèverez que toutes ces pièces ont été authentifiées par
de la partie adverse.

Premier élément : classement sans suite pour infraction insuffisamment caractérisée (Pièce N°1).

Deuxième élément : classement sans suite, absence d’infraction (Pièce N°3).

Troisième élément : courrier de Christian GIRARD procureur de MEAUX (77) adressé exclusivement à Philippe BEYER (Pièce N°2), père de mon fils Sxxxx, je cite : "Vous avez fait l’objet d’une enquête de police judiciaire, à la suite d’une affaire de Viol sur mineur.
Ces faits constituent un délit punissable d’emprisonnement et d’amende. Ils pourraient entraîner une condamnation pénale inscrite à votre casier judiciaire.
Toutefois, à titre exceptionnel, j’ai décidé de ne pas donner de suite pénale à la présente procédure, j’espère que vous tiendrez compte du présent avertissement.
Si vous commettiez une nouvelle infraction, je serais amené à reconsidérer ma décision et engager des poursuites ".
Vous relèverez que Christian GIRARD procureur de MEAUX (77) a pris l’initiative de mentir dans le seul but de protéger un prédateur avéré.
D’autant, que Christian GIRARD précise : " Si vous commettiez une nouvelle infraction (viol sur mineur), je serais amené à reconsidérer ma décision et à engager de nouvelles poursuites ".
Les déclarations de Christian GIRARD procureur de MEAUX (77) pour les viols sur mineur, relevant de la Cour d’Assises, sont particulièrement irresponsables dans la mesure où il déclare un viol sur mon fils sans respecter devant la loi de protéger mon enfant.
Non content d’avoir requis le 10 décembre 2010, la garde exclusive de Philippe Beyer
pour notre fils Solal ; Christian GIRARD s’était pourtant engagé à de nouvelles poursuites concernant Philippe BEYER (alors qu’il n’a jamais engagé de poursuites à l’égard de celui qu’il reconnaît coupable d’infraction de viol sur mineur) ; il a donné les ordres au Parquet pour affirmer une troisième audition réalisée sur ses ordres, alors que cette audition n’existe pas.

Devant les faits avérés de viols sur mineur par la personne de Philippe Beyer sur mon fils Sxxxx BEYER-DELVALE, je demande à votre haute autorité d’agir expressément vu l’urgence du danger qu’encourt mon enfant depuis le retour chez son père le 10 décembre 2010.

Je vous informe qu’en parallèle ledit violeur, Philippe Beyer reconnu par le T.G.I de Meaux requiert devant le JAF(2ème Chambre - cabinet 4 - salle C)le jeudi 01er septembre 2011 à 15h30 (pièce N°8), aux seules fins de me retirer mon autorité parentale.

Vu la gravité des faits, je sollicite votre autorité afin que mon fils soit mis rapidement en protection à mon domicile au titre de l’article 2 de l’ordonnance du 23 décembre 1958 relative à la protection de l’enfance et de l’adolescence en danger comme l’avait fait Guillaume MAGGI en date du 29 juillet 2010 suite aux nouvelles révélations de viols subis par mon fils (Pièce N°6).

Je vous demande de poursuivre Monsieur le Président , et Madame Aude MOREL, juge des enfants du T.G.I de Meaux, ainsi que Christian GIRARD procureur de MEAUX (77) pour avoir commis des fautes graves dans l’exercice de leur fonction :

Jean-Michel Malatrasi, président du tribunal de grande instance de Meaux (77)...



Déclarations d’absence de viols sur mineurs malgré les faits avérés relevant de la Cour d’Assises.

Pour avoir donné la garde exclusive au violeur reconnu (pièce N° 7).

Pour avoir délibérément écarté des auditions du 27 juillet 2010 et 04 octobre (pièces n°4 et 5)

Pour avoir affirmer une troisième audition dans laquelle mon fils Sxxxx serait revenu sur ces déclarations, alors même que cette troisième audition n’existe pas.

S’agissant de viols répétés sur mineur, les faits sont particulièrement graves.

Des magistrats du T.G.I de Meaux se sont associés dans un crime organisé.

Les faits, puisqu’ils confortent le crime de viols sur mineur relèvent, si ce n’étaient des magistrats, de la Cour d’Assises.

J’attends à ce que vous preniez les mesures efficaces afin d’écarter de tels magistrats, et que mon enfant soit enfin mis sous ma protection.

Toute décision allant dans le sens d’une protection vers le foyer de l’enfance n’est pas acceptable. En effet, lesdits services après avoir faits des signalements qui s’imposaient relatifs à des viols sur mineur, se sont finalement rangés à l’avis des magistrats criminels.

Je compte sur la rapidité de votre intervention. 

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à mon plus grand respect. 

Karine DELVALÉ




COMMENTAIRE :
Les individus, cités ici et impliqués dans cette affaire de viol sur mineur, occupent des fonctions importantes au sein des services de justice : Président de Tribunal de Grande Instance ( Meaux 77) , Procureur de la République ( Meaux 77).
"Le procureur Christian Girard a tout aussi chaleureusement accueilli le nouveau président qu'il a côtoyé dans le Var" (archives Le Parisien).
Et il est démontré, que pour avoir assuré une protection inconditionnelle d'un pédo criminel reconnu, ces individus doivent faire l'objet d'une enquête, que devra aboutir à une inculpation, des sanctions pénales, la radiation des services de l’État.
Les faits reprochés relèvent de la Cour d'Assise.
Ces individus sont, à leur tour protégés par des magistrats de très haut niveau, ayant des fonctions syndicales importantes .
A ce titre, nous avons régulièrement interpellé Jean-Pierre Rosenczveig
président du Tribunal pour enfant de Bobigny depuis plus de 20 ans, Président de la section française de la Défense internationale des enfants, mais aussi Président d'honneur de l'association ESPOIR et représentant syndical puissant au sein des services de justice.

Jean-Pierre Rosenczveig ne s'est jamais manifesté .


Marielle TRINQUET, avocat de Philippe BEYER , prétend avoir des convictions:
"Nombreux sont les cas d’espèces dans lesquels un parent sollicite judiciairement la suspension du droit de visite et d’hébergement de l’autre parent en prétendant vouloir ainsi rompre toute relation entre ce parent et l’enfant.

Ces stratégies d’exclusion d’un parent sont dévastatrices pour l’enfant qui est ainsi privé de l’un de ses parents si le Juge fait droit à cette demande de suspension

La Cour de cassation aux termes d’un arrêt de principe en date du mars 14 mars 2006 a ainsi du rappeler que ce droit de visite et d’hébergement ne peut être suspendu que pour des motifs graves tenant à l’intérêt supérieur de l’enfant.

Les relations parents-enfants doivent ainsi être protégées au titre des droits fondamentaux.

18 décembre 2010".
Malheureusement, il en est tout autre, dans les faits.
Marielle TRINQUET s'attache à exiger la garde exclusive au bénéfice du pédo criminel reconnu, et, dans le même temps interdire tout contact avec l'enfant abusé, du côté du parent qui souhaite protéger son enfant. Cela évite, en effet, toute nouvelle révélation de la part de l'enfant torturé.



1 POUR UN COMMENTAIRE CLIQUEZ ICI (+):


Camille et les autres a dit…
Sur la photo on peut reconnaître Max Piselli ... Il manque au tableau son ami Francis Pizzorno ! Qui se ressemble s'assemble , à moins que ce ne soit le contraire !

mardi 23 août 2011

PHILIPPE BEYER

_____A G E N C E_____ Jean-Claude___Ponson


Aujourd’hui, Philippe BEYER ( Saâcy-sur-Marne ) est donc toujours en liberté, avec à son domicile, deux enfants mineurs. Sa femme Anne-claire BEYER-ARTAUD a décidé de couper tous les liens entre Sxxxx et sa mère. Ceci en interdisant à Sxxxx de répondre au téléphone quand sa mère appelle. Juge des Enfants TGI de Meaux Compte rendu d’audience 10 / 12/ 2010 Affaire placement de l'enfant Sxxxx Bxxxx Le 10 Décembre 2010,...


SERVICE A.E.M.O ESPOIR CFDJ COULOMMIERS

Madame Karine DELVALE
xxx xxxxxxx xxxxxx xxxxxxxxxxx
10000 TROYES


LETTRE OUVERTE TROYES, le 17 Janvier 2011
LETTRE RECOMMANDÉE AVEC AR


à

 
A l'att. de Monsieur Laurent AUDRY
Directeur
8 rue de la Confiturerie
77120 COULOMMIERS


Monsieur,


Mr Bruno PLANCHAUD, votre chef de service, m'a fixé un rendez-vous le 14 Janvier 2011 à votre antenne de PROVINS.
Au cours de l'entretien, celui-ci m'a appris que votre équipe ne pouvait pas intervenir concernant la rupture organisée depuis le 25 Décembre 2010 par:
- M.Philippe BEYER, et sa femme Mme Anne-Claire BEYER-ARTAUD,
- M.Jean-Pierre BEYER et Mme Jacqueline BEYER, concernant les communications entre mon fils Sxxxx Bxxxx-Dxxxxxx et moi- même, sa mère.
Votre association étant en charge de l'AEMO jusqu'au mois de Septembre 2011 ; vous voudrez bien m'indiquer par écrit les raisons pour lesquelles vous n'êtes pas en mesure de faire respecter l'article 37 3-2 du Code Civil.
Madame la juge Aude MOREL vous a mandaté pour "travailler les relations familiales" de mon enfant.

Suite à la conversation téléphonique du 21 Décembre 2010, avec Madame Mélanie JOSSE, éducatrice de mon enfant depuis 2009, celle-ci m'a dit qu'elle se chargeait de rencontrer mon fils rapidement.
Très curieusement, j'ai appris par M.Bruno PLANCHAUD le lundi 10 Janvier 2011 et lors du rendez-vous du 14/01/2011, que l'équipe avait décidé de changer d'éducatrice pour, selon son expression : "remettre du sang neuf ".
Ce remplacement d'éducatrice, pour mon enfant, aurait-il un lien avec le fait que Madame Mélanie JOSSE ait recueilli les propos pour agressions sexuelles sur mon fils, par son père, et ce en date du 16 juillet 2010 ?
Propos qui vous ont été rapportés, depuis mon appartement.
Lors de cette conversation, on vous entend clairement expliquer à l'éducatrice, qu'elle doit impérativement faire un signalement à Monsieur le juge Guillaume MAGGI sous forme de fax, dès son arrivée au bureau le plus proche de l'association, à savoir, celui de PROVINS.
Madame JOSSE, considérant que la situation était suffisamment préoccupante, avait décidé de revenir 10 jours plus tard, à savoir le 28 juillet, afin de revoir mon fils.
Là, Madame JOSSE s'inquiétait de savoir si Monsieur le juge Guillaume MAGGI avait donné une suite à son signalement.
Dans le doute, elle a refait une note au même juge.
Aujourd'hui, il semblerait que vous ayez écarté Madame JOSSE.
De ce fait, vous vous déclarez incompétent pour suivre de tels dossiers, et tenu de sous-traiter à une autre association que vous seul jugeriez apte à exécuter les décisions de Madame la juge des enfants.
En effet, Bruno PLANCHAUD m'a informé que vous étiez dans l'incapacité de transmettre ne serait-ce qu'une carte postale destinée à mon fils. Carte postale que je vous avais joint à mon courrier en recommande avec AR en date du 02 Janvier 2011.
Bruno PLANCHAUD m'a expliqué que cette carte pourrait éventuellement être transmise à mon fils, par votre sous-traitant, de façon médiatisée.
Pour ma part, je m'explique assez mal votre décision de sous-traiter le suivi de mon fils, sachant que vous êtes les seuls désignés.
Si vous reconnaissiez votre incompétence pour exécuter la décision de Madame la juge des enfants, il vous suffirait d'en faire part à cette autorité judiciaire, afin qu'elle rende une nouvelle décision au bénéfice d'une autre association.
En effet, vous n'avez aucun pouvoir de délégation pour faire appliquer une décision de juge des enfants.
Par ailleurs des subventions substantielles prélevées sur l'argent public, vous sont versées pour les services que vous êtes censés exécuter.
Dans le privé, ce genre de situation se retrouve régulièrement chez d'importants donneurs d'ordres.
Ceux-ci se rétribuent largement avant de faire réaliser le travail par une entreprise sans grande prétention financière, et donc pour une rémunération particulièrement modeste.
Serait-ce le cas de votre association, qui s'est réservée le simple contrôle de l'absentéisme de mon enfant au collège ?
A ce sujet Monsieur LIONET, CPE du collège Parc FROT, me signale des absences hebdomadaires, de mon fils, justifiées sur convocation reconnue de Monsieur Bruno PLANCHAUD ou maladie à répétition.
Par ailleurs, votre intérêt pour ma vie privée et la qualité d'un de mes soutiens, serait-il un obstacle à vos desseins, devant tant d'insistance?
Vous devez pourtant savoir que ce témoin, fonctionnaire territoriale, a une double obligation de signaler une personne en danger.
Ce qui a été fait dans le seul cadre de ses fonctions. Et c'est le seul et unique renseignement qui pourrait vous servir.
Je reviens sur le fait que cela fait 23 Jours aujourd'hui, que je suis sans nouvelle de mon fils, donc sans le moindre contact téléphonique.
Je dois vous préciser qu'il vous appartient de faire respecter l'exercice de mon autorité parentale, en vertu de l'article 371-1 du Code Civil, et qui ne fait l'objet d'aucune dérogation.
Je vous demande donc de vous expliquer par retour écrit.
Toute réponse par téléphone sera à exclure.
Veuillez agréer, Monsieur, mes salutations.

Karine DELVALE


Copies :
- Siège Social - Direction Générale ESPOIR, à l'attention de M. André MORIN,
Directeur Général, PARIS.
- DGA-Solidarité, Direction de l'Enfance, à l'attention de M. Mathieu SAVARIAU, Inspecteur de
l'ASE, MELUN.

http://www.etablissements.hospitalier.net/etablissements/71565-SERVICE-AEMO-L-ESPOIR-COULOMMIERS-COULOMMIERS.php

Article indisponible

Nous avons supprimé cette communauté à la suite d'une demande légale.

PHILIPPE BEYER

Sur " L'Internaute > Copains d'avant > Philippe BEYER " Philippe BEYER déclare : "J'ai deux passions : mes parents et mon chien !!!!!
Quand on a une femme et deux enfants , comme c'est le cas de Philippe BEYER, on pourrait penser que ses passions seraient justement sa femme et ses enfants !!!!!

ANNE-CLAIRE BEYER-ARTAUD

Philippe BEYER est donc toujours en liberté, avec à son domicile, deux enfants mineurs.








Madame  Anne-Claire BEYER ARTAUD , la nouvelle femme de Philippe Beyer ( Saâcy-sur-Marne ) , a décidé de couper tout contact entre Sxxxx et sa maman.
Refus cathégorique de tout entretien téléphonique.
Ne pourrait-il s'agir d'un séquestre ???

LE BLOCUS: Rupture organisée par Aude MOREL, juge des enfants au T.G.I de Meaux

286  jours sans aucun contact entre S.... et sa maman . Le blocus est fermement maintenu, autour de l'enfant .

LE BLOCUS : Jean-Pierre_Rosenczveig (Président de l'association  Espoir CFDJ,Président du Tribunal pour enfants de Bobigny).
Christian GIRARD, Procureur de la République du T.G.I de Meaux, Philippe BEYER, Anne-Claire BEYER ARTAUD, Jean-pierre BEYER, Jacqueline BEYER, André ARTAUD, Brigitte ARTAUD, Patricia MASSON (Cherrueix), Sylviane et Denis MASSON (Montsoult), Valérie DELVALE (Saint-Malo), Françoise MASSON (Méru), Laurent AUDRY (association  Espoir CFDJ, Coulommiers), André MORIN (association Espoir CFDJ, Paris), Bruno PLANCHAUD (association Espoir CFDJ, Coulommiers), Daniel BARRAUD (l'Arbre Nord, Coupvray) , Sophie ORLHAC (Espoir Provins). Aude MOREL juge des enfants (TGI de Meaux), Vincent EBLE (Conseil Général de Seine et Marne, CG 77), Mathieu SAVARIAU (Inspecteur de l'ASE, Melun).

jeudi 18 août 2011

RESEAU PEDOPHILE: Le T.G.I de Meaux donne sa bénédiction pour les viols sur mineurs dont est accusé Philippe BEYER


Au mois d'octobre 2010, après quelques heures de garde à vue,Sophie DEMANGEOT substitut à Meaux , chargée des Mineurs, téléphone à la gendarmerie de La Ferté sous Jouarre pour lever la garde à vue de Philippe BEYER. Ceci malgré les révélations détaillées de Sxxxx BEYER-DELVALE aux policiers de Troyes, à son éducatrice Mélanie JOSSE (Espoir), aux gendarmes de La Ferté sous Jouarre, et le dossier médical (2002 à 2010)de l'enfant.

Le 24 novembre 2010, le Parquet de Meaux écrit à Philippe Beyer que le procureur, Christian Girard a été saisi d'une enquête pour des faits de viols sur mineurs. Il rappelle les peines encourues pour de tels crimes.
Et le parquet de conclure, qu'exceptionnellement (cela fait 10ans que ça dure !!!), il classe les crimes dont Philippe BEYER serait l'auteur, mais il ne faut pas qu'il recommence....
Mieux pour blanchir le pédocriminella juge Aude MOREL au T.G.I de Meaux, invente une troisième audition de l'enfant qui bien entendu n'a jamais eu lieu; et ce aux fins de conforter la décision d'accorder la garde de l'enfant au père incestueux.
Le caporal Alexandre FERIN, représentant la police de quartier des Chartreux de Troyes (quartier chaud!) va devoir calmer ses ardeurs dans la mesure où il vient régulièrement menacer Madame DELVALE à son domicile, pour soutenir une pension alimentaire au bénéfice du présumé violeur !!!
Il faut savoir que Christian Girard , procureur de Meaux, est un des mentors du petit caporal en question.
Que pense Jean-Pierre Rosenczveig de cette corruption active ???


Camille et les autres a dit…
Merci pour cette mise en lumière ! Girard, Girard, ça me dit quelque chose: ah oui! Draguignan et l'affaire AMIDLISA ! Les pédocriminels se donnent tous les moyens pour établir leur empire, et rien de les arrête, certainement pas leur conscience qu'ils ont tué avec leur honneur et la dignité des victimes. Ils ont vendu leur âme au diable, qu'ils aillent rejoindre leur maître ! J'espère de tout cœur que l'enfant BEYER-DELVALE va ENFIN ÊTRE LIBÉRÉ de SES prédateurs ! En tout cas, je relaye cet article et tous ceux qui lui sont liés, ça fera une bonne pub aux acteurs nommés... Merci pour tout et bonne journée